Evangile du dimanche

                              Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 9,30-37.

En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »
Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger.
Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.
S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »
Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit :
« Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »
Retour page bas Vallespir

7 réflexions au sujet de « Evangile du dimanche »

  1. M.J. : Les deux Saints les plus proches de l’enfance sont Thérèse et François, pour Sainte Thérèse pour arriver jusqu’à Dieu il faut prendre l’ascenseur en se faisant toute petite, Saint François, lui est émerveillé devant la Création. Je demande à ressembler à ces deux Saints.
    Aujourd’hui c’est la journée de lutte contre la maladie d’Alzheimer, les malades retombent en enfance , c’est très difficile pour les aidants qui refusent d’accepter cela.

  2. C. : Avec l’âge nous nous dépouillons de nos capacités et nous sommes obligés d’accueillir les aidants, si on accepte, le fardeau est léger, si on se rebelle, c’est intolérable…
    Seigneur, donne-moi d’accepter ce dépouillement.
    Quand il enseignait Jésus s’asseyait pour être au même niveau que tous, c’est une attitude humble.
    Seigneur, donne-moi cette humilité.

  3. Joël : Je suis touché par la manière dont Jésus enseigne ses disciples, avec fermeté à la première annonce de la Passion quand Pierre se rebelle, l’instant est grave, il ne peut pas laisser dire cela par Pierre et dit : « Passe derrière moi, Satan… », la deuxième annonce avec douceur, tendresse, « prenant un petit enfant, il le plaça au milieu d’eux et, l’ayant embrassé, il leur dit : « Quiconque accueille un enfant comme celui-ci à cause de mon nom, c’est moi qu’il accueille ; et quiconque m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. » Il prend ses disciples là ou ils en sont, “Qui est le plus grand” et les élèvent jusqu’à la vraie place.

  4. A.M. : Nous sommes tous enfants de Dieu et Marie est notre mère à tous. Un petit enfant est naturellement confiant, abandonné à ses parents, il faut vraiment que nous nous abandonnions ainsi à Dieu !

  5. P. : Il y a une progression, la première fois Pierre se rebelle, à la deuxième annonce de la Passion les disciples « craignent d’interroger Jésus », ce n’est pas seulement par la parole que Jésus enseigne mais aussi par son comportement, sa patience, lorsqu’il prend un petit enfant qu’il place au milieu d’eux et l’embrasse. Je suis loin d’être comme un petit enfant, d’avoir cette simplicité et cet abandon.

  6. L. : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes…»
    Il leur demandait : « De quoi discutiez-vous en chemin ? », « ils avaient discuté entre eux qui était le plus grand » Jésus inverse les valeurs en leur disant : « Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. »
    C’est dans le recueillement, la prière que l’on entend intérieurement : « aie confiance. »

  7. A. : Après l’annonce de la Passion, qu’ils ne comprennent pas, les disciples n’osent pas interroger Jésus, ils discutent de vaine gloire, et Jésus, doux et patient, continue à les enseigner en prenant un petit enfant en exemple, les disciples n’ont-ils pas mis toute leur confiance en Lui, comme des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *