Evangile du dimanche

Évangile (Mc 13, 24-32)

En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « En ces jours-là, après une grande détresse, le soleil s’obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté ; les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venir dans les nuées avec grande puissance et avec gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, depuis l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel. Laissez-vous instruire par la comparaison du figuier : dès que ses branches deviennent tendres et que sortent les feuilles, vous savez que l’été est proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, à votre porte. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas avant que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père. » – Acclamons la Parole de Dieu.

 

Retour page bas Vallespir

10 réflexions au sujet de « Evangile du dimanche »

  1. Joël : « Quant à la date de ce jour, ou à l’heure, personne ne les connaît, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, personne que le Père. », pour Dieu un jour est comme mille ans, en dehors de notre temps, l’avènement du fils de l’homme viendra mais cet événement n’est pas matériel, pas à notre portée.
    « Veiller pour ne pas être surpris » sans ce conseil rassurant la situation me semblerait inconfortable.

  2. M.J. : « En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout cela ne soit arrivé. » Jésus parle de la naissance au ciel de chacun, « le Royaume est déjà là et pas encore. »
    L’image du figuier évoque un printemps-été éternel, cela nous rassure, nous avons confiance.

  3. N. : La parabole du figuier évoque l’avènement du Royaume de Dieu, les feuilles qui poussent annoncent les fruits, la vie qui se poursuit .
    « Mes paroles ne passeront point » sur le chemin de foi, il nous faut garder ses paroles en nous, les faire fructifier, dans les péripéties qui traversent les âges, c’est la grâce de l’Esprit Saint.

  4. H. : Le soleil qui s’obscurcit, la lune qui ne luit plus, les étoiles qui tombent du ciel, cela a de quoi nous perturber, mais le figuier dont les feuilles poussent redonne espoir !

  5. M.T. : Je vois le côté sombre de notre vie, les catastrophes, mais le Seigneur nous montre ce figuier qui revient à la vie et va porter des fruits. Veillons à rester toujours dans la confiance et l’amour. Dieu seul sait ce qu’est notre vie. Garde-moi, Seigneur, dans ta main de Créateur, que j’avance sur le chemin avec confiance et amour !

  6. H. : Jésus nous tient en éveil en nous prévenant au long de notre vie, pour que nous soyons le plus près de Lui au moment de notre mort.

  7. L. : « Et alors il enverra les anges pour rassembler ses élus, des quatre vents, de l’extrémité de la terre à l’extrémité du ciel. » après un chemin de vie, la joie du salut, un monde nouveau, nous allons tous vers le Père !

  8. J. : Je pense à tous ceux qui ne Te connaissent pas. Dans le Royaume , avec qui serons-nous ?
    Dieu qui T’es fait pauvre pour qu’en Ta pauvreté nous trouvions la richesse.
    Dans les bras du Père, dans la confiance, malgré toutes nos interrogations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *