Evangile du dimanche

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 14,15-21.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements.  Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous.  l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous.  Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous.
D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi.  En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous.
Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. »

Retour page bas Vallespir

cliquez sur  :   Anastasis

8 réflexions au sujet de « Evangile du dimanche »

  1. Él
    la foi nous est donnée par la présence de l’Esprit de vérité qui demeure auprès de nous.
    Mais c’est par l’amour que Jésus commence et termine son discours : l’aimer, être aimé de lui, être aimé du Père. Et pour cela garder ses commandements avec le devoir d’aimer tout prochain, ici et maintenant… !
    Mettre un grain de patience, une pointe de tolérance, un soupçon de bienveillance… C’est un début…

  2. P. : « l’Esprit de vérité…vous vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous », c’est une certitude l’Esprit Saint demeure en nous mais je suis loin de le comprendre avec ma tête ; Dieu nous apprivoise par son amour et j’ai envie d’être apprivoisée.
    Jésus répète pour que nous soyons habités par sa parole, que nous ayons le désir du désir !

  3. Joël : « Vous, vous le connaissez car Il demeure auprès de vous et Il sera en vous » ; Jésus parle de l’Esprit comme faisant Un avec Lui, puis : « Vous verrez que je vis et vous vivrez aussi »
    Seigneur, tu vis en nous, mais c’est comme si une carapace nous empêchait de te voir pleinement !
    IL me semble qu’a la mesure où Jésus est en nous, à la mesure nous sommes en Lui.

  4. B. : « Vous verrez que je vis », « je me manifesterai à lui », j’ai pris conscience que je mettais Jésus à distance, que j’ai du mal à lui demander de s’approcher.
    Ma prière : accepter de me laisser aimer.

  5. J. : « vous êtes en moi et moi en vous », cette dualité me touche, je suis ému d’accueillir Jésus mais quand je vois Jésus souffrant j’ai du mal avec le « vous en moi » ; Jésus nous attire, son désir de nous voir venir à lui est plus grand que le nôtre d’aller vers lui.

  6. Ch. : « Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements », « Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime », comment montrer à Dieu mon amour pour Lui ?en obéissant au commandement « aimez vous les uns les autres », c’est parfois difficile de montrer son amour.
    Seigneur, montre- moi comment manifester mon amour à cause de Toi.
    « L’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut pas recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas »
    Seigneur, augmente en moi la foi que je puisse la rayonner (sans maladresse) !

  7. H. : « Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements », ce n’est pas toujours facile de suivre ses commandements, je m’accroche à son manteau, je sais que Jésus m’aime comme je suis !

  8. An. : « Vous reconnaîtrez que je suis en mon père, que vous êtes en moi, et moi en vous », littéralement, il y a une continuité entre Dieu et nous, pas de séparation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *